Animations “drone” et “graff”

Pour les jeunes du Pays des 4 Bras, l’été a commencé sous le signe du drone et du graff.

Piloter un drone : du virtuel au réel

À Villers-la-Ville, l’animation drone a pris place dans le cadre des plaines d’été, durant la première semaine de juillet. Chaque jour, durant 2 heures, les jeunes pouvaient s’essayer au maniement de petits drones d’apprentissage. En intérieur, pour ne pas avoir à tenir compte du vent, et en petits groupes, pour que chacun puisse bénéficier des conseils du formateur, Jean-Yves Van Beek, pilote de drone professionnel.

En tout, une vingtaine de jeunes de la plaine – les plus âgés – ont appris à piloter un drone. À l’issue de la semaine, ils étaient capables de faire passer leur drone à travers une porte de quelques dizaines de centimètres (ou « gate » prévue à cet effet), de lui faire faire des boucles, des « 8 », et de le faire atterrir là où ils le souhaitaient !

Peut-être de futurs pilotes ? Quoi qu’ils en retiennent, le drone présente cet intérêt d’être piloté à l’aide d’une manette qui ressemble fort à celles des consoles de jeux que les jeunes connaissent déjà, mais avec un objet « réel », en dur, qui peut potentiellement casser, contrairement aux objets virtuels des jeux vidéos. Et la 3D, ici, n’est pas virtuelle. Elle est bien réelle. Cette activité apprend à maîtriser un objet dans l’espace, ce qui est très intéressant en matière de développement psycho-moteur.

 

Le graff au cœur d’un projet collectif

En matière de développement psycho-moteur, apprendre à maîtriser une bombe de peinture n’est pas moins compliqué. C’est à cela qu’ont pu s’essayer une douzaine de jeunes, principalement des Bons Villers et de Genappe, lors du stage Graff co-organisé par le Plan de Cohésion sociale des Bons Villers, la Maison de Jeunes de Genappe et le GAL Pays des 4 Bras.

Le stage s’est déroulé à la Maison de Jeunes de Mellet, où les jeunes ont pu poser leurs premières œuvres sur papier, puis sur le mur d’expression du bâtiment, avec l’aide du formateur, Matthias, du collectif « Boîte Magik ». L’objectif initial était de terminer la semaine avec une fresque collective, peinte sur le container des Jardins d’Agricoeur, mais les conditions météo ne l’ont pas permis.

Pas de problème, l’œuvre collective a été réalisée sur de grandes toiles qui seront offertes aux Jardins d’Agricoeur. Et vu l’engouement, l’objectif n’est que reporté : le container aussi sera décoré. Peut-être à la Toussaint ? 

Ces stages prennent place dans une programmation plus large destinée aux jeunes du territoire du Pays des 4 Bras. Le projet vise à inviter les jeunes à se rencontrer, à aborder ensemble des questions de société et à valoriser leurs productions culturelles.

Intéressé•e par les activités Jeunesse ? Contactez Yves, chargé de mission au sein du Centre culturel de Genappe.

Média "Jeunes"

Des vidéos par les jeunes, pour les jeunes

Share This
X